Bienvenue Chez Bebelelo, votre magasin pour bébé en ligne. Nos 3 magasins sont ouvert au public: Longueuil, Trois-Rivières et Laval.
Livraison Gratuite sur toutes les commandes en ligne!

Capsule Food - 3 erreurs que l'on fait régulièrement!

RSS
Capsule Food - 3 erreurs que l'on fait régulièrement!

Nous le faisons toutes! Pourquoi? Car notre éducation nous l'a apprise, nous le savons de nos parents, etc. 

Vous vous reconnaîtrez, il n'y a pas de doute!

 1. Forcer nos enfants à manger leurs légumes 

Tu dois manger tes légumes pour bien grandir!! 

Combien de fois nous a-t-on dit cela? Je ne les comptes plus. 

Pourtant, savez-vous d'où cela vient? Et pourquoi nos parents ou nos grand-parents nous rabattaient les oreilles sans arrêt? 

Parce qu'en période de guerre, la nourriture, dont les légumes et fruits, étaient tellement rares, que lorsqu'ils en avaient, c'était un cadeau du ciel. 

Cet automatisme est resté par automatisme. Ensuite certaines familles ne pouvaient se payer de la nourriture adéquatement ou lors des périodes de récession, etc. 

Cet adage a été perpétué au cours des années et décennies qui ont suivi, jusqu'à devenir un jargon. 

Le saviez-vous? Un enfant, lorsqu'il est jeune à 60% de chance de détester les légumes ou d'avoir une variation de goût pendant les premières 15/20 années de sa vie. 

2. J'aime / J'aime plus...

Oh oui, une semaine il/elle aime ça, la semaine d'après, beurkkkkk! 

C'est normal. Nous ne devons pas leurs dire '' mange ça et tais-toi''. 

Pourquoi? Car les enfants ont une particularité que nous avons perdue avec les années, qui est de savoir ce qui manque dans leur corps d'instinct. 

Ils écouteront leurs envies plus que le reste. Voir, essayes de faire manger un bébé qui n'en a pas envie... 

3. Fini ton assiette! 

Cette phrase est en lien avec la première. Nous la faisons toutes. Le truc c'est que nous développons ainsi la surconsommation de nourriture. Ok, si l'enfant n'a pas mangé de la journée et qu'il est 16hrs, il y a un souci. Ici je parle d'un repas bien entamé, non terminer. 

Si nous forçons nos enfants à terminer leurs assiettes, nous développons ainsi un syndrome du ''pu faim je mange pareil'' en vieillissant. Cela donne des troubles alimentaires, des comportements compulsifs et des surpoids incontrôlés. 

Rien n'empêche de dire à notre petit(e) ; '' D'accord mon amour, prend ton assiette, met le reste dans un plat, met le au frigo et tu le mangeras demain midi d'accord? '' 

Vous enseignez ainsi à votre enfant le respect de lui-même, de ses besoins et le non gaspillage. Si votre enfant a faim en soirée? Offrez lui un breuvage ou un fruit. Mais jamais son repas non fini. 

 

Bonus : Les portions 

C'est toujours la galère! Mais les portions sont, techniquement, la taille des poings de votre enfant. Perso, chez moi, cela n'a jamais marché. Je préfère en mettre moins et servir une seconde fois plutôt que de mettre trop et que notre enfant ne finissent pas son assiette. 

Vous leur donnez ainsi confiance et évitez le problème de la peur du manque de nourriture. L'enfant mange ainsi à sa faim, sans peur ni manque. 

Article précédent Article suivant

  • Bebelelo laval
Commentaires 0
Laissez un commentaire
Nom:*
Courriel:*
Message: *

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

* Requis
CAD

x