Bienvenue Chez Bebelelo, votre magasin pour bébé en ligne. Nos 3 magasins sont ouvert au public: Longueuil, Trois-Rivières et Laval.
Livraison Gratuite sur toutes les commandes en ligne!

5 conseils indispensables pour l’introduction des aliments solides chez le nourrisson.

RSS

La mise en place d’une bonne base pour une saine alimentation tout au long de la vie votre enfant devrait commencer tôt en faisant en sorte que sa diversification alimentaire se fasse en douceur et en bonne santé.

Alors, on se pose des questions. C’est quand la bonne période pour commencer la diversification alimentaire chez le nourrisson ? Que faire si votre bébé refuse de manger ? Sera-t-elle vraiment compliquée et angoissante pour le bébé ? Toutes les nouvelles mamans ont sûrement des tonnes de questions et s'inquiètent quand il s’agit d’introduire des aliments solides chez le bébé, mais pas besoin de s'inquiéter, les 5 conseils indispensables que vous pouvez utiliser comme guide sont listés ci-dessous. Donc, préparez-vous en tenant votre cuillère dans une main et votre appareil photo dans l'autre main (pour immortaliser cet instant par des photos bien sûr!), puis lisez attentivement les 5 conseils indispensables et vous êtes prêt pour la transition en douceur de votre bébé à la nourriture solide.

  • Commencez à introduire des aliments solides vers l’âge de 6 mois.
  • Choisir le bon moment pour commencer la diversification alimentaire est une question de sécurité et de nutrition. Et c'est vers l'âge de 6 mois qu'un bébé développe habituellement la capacité d’utiliser sa lèvre supérieure pour manger avec une cuillère. À cet âge, le bébé a également tendance à être confortable dans une position assise avec sa tête bien soutenue. Tout cela est nécessaire pour garder votre bébé en sécurité et éviter les risques d'étouffement.

    Cependant, les bébés ne grandissent pas au même rythme, il est donc important que lorsque votre bébé atteint son 6e mois, vous observez et cherchez des signes indiquant qu'il est prêt à manger des aliments solides. Si vous n'êtes toujours pas certain que ce soit sûr, vous pouvez toujours demander conseil à votre pédiatre.

  • Commencez à nourrir votre enfant avec des aliments simples et de façon progressive.
  • Les purées allongées à l’eau à base de céréales cuites, de légumes ou de fruits riches en fer sont les meilleurs aliments solides pour votre bébé. Commencez par mélanger une cuillerée à café de céréales en purée avec 4 à 5 cuillères à café de lait maternel ou de lait maternisé et essayez de lui donner des aliments solides seulement une fois par jour. Au fur et à mesure que votre bébé s’habituera, vous pouvez alors augmenter la fréquence à 2 ou 3 fois par jour et augmenter la quantité d'aliments en purée tout en réduisant la quantité de liquide.

  • Nourrissez votre bébé en fonction de la règle de l'offre et de la demande.
  • Même les bébés et les enfants ont une idée instinctive de la quantité de nourriture qu’ils doivent manger, c’est pourquoi vous devriez laisser votre bébé vous guider pour savoir la quantité de nourriture dont il/elle a besoin.

    Cependant, rappelez-vous que donner du lait maternel ou du lait maternisé régulièrement est encore important au cours de cette étape. En fait, 50 % ou plus de la nourriture de votre bébé au début de la transition proviendra du lait maternel ou de la préparation pour nourrissons.

  • Assurez-vous d'inclure des aliments sains dans votre menu.
  • Nourrir votre enfant avec des aliments sains dès ce stade est déjà une occasion de lui apprendre à aimer manger ce qui est le mieux pour sa santé. Ajouter plusieurs légumes à chaque repas. Avant d’exclure un tel ou tel aliment parce que votre bébé « ne l’aime pas », il faudra lui servir 10 à 15 fois d’abord. La préférence alimentaire est un comportement acquis et peut être influencée par une exposition répétée.

    Il est également préférable de ne pas lui donner des aliments riches en gras, en sucre ou en sel, car ceux-ci peuvent augmenter la préférence de votre bébé pour certains aliments et par conséquent négativement affecter ses habitudes alimentaires.

  • Introduire progressivement des aliments potentiellement allergènes.
  • Vous craignez peut-être que nourrir votre bébé avec des aliments comme les œufs, les noix ou les fruits de mer ne déclenche une réaction allergique, mais sachez que cela pourrait empêcher le développement d'allergies alimentaires spécifiques.

    Lorsque vous introduisez les 8 principaux aliments à base d'allergènes tels que le lait, les œufs, le soja, le blé, le poisson, les arachides et les noix dans l’alimentation de votre bébé, laissez un temps d'au moins une semaine entre chaque aliment pour bien déterminer celui qui cause l'allergie. Si vous remarquez des symptômes tels que la toux, les éruptions cutanées ou une enflure, consultez votre pédiatre.

    Article précédent Article suivant

    • Bebelelo laval
    Commentaires 0
    Laissez un commentaire
    Nom:*
    Courriel:*
    Message: *

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

    * Requis